En deux mots

Le voir pour y croire

Si la RSE est désormais au cœur des préoccupations des entreprises, elle a pris une nouvelle dimension avec cet épisode Covid. Tout le monde le sait, c’est bien souvent en période de crise que se mesurent les véritables engagements en la matière, notamment ceux pris vis-à-vis des collaborateurs. Et, d’après le récent Impact Index de ChooseMyCompany mené auprès de 7 000 salariés d’une cinquantaine d’entreprises, la RSE serait devenue un véritable levier de motivation. Mais… car il y a un mais… à condition qu’elle soit concrète et tangible dans leur quotidien. En un mot : ils veulent voir pour y croire… Cela veut donc dire qu’il va désormais falloir quitter les discours d’intention pour… l’action ! De l’action sociale avec des initiatives relatives à l’égalité des chances, la diversité/mixité, la santé et le sécurité sur le lieu de travail, la formation… de l’action environnementale avec des gestes forts prouvant le souci de l’entreprise de limiter son impact en agissant sur la réduction d’émissions de gaz à effet de serre, les déchets, le recyclage, les énergies renouvelables… de l’action économique en devenant un acteur local ancré dans son territoire, en faisant preuve de transparence, en satisfaisant les clients… Autant de démarches, attitudes et mesures qu’attendent désormais les collaborateurs de la part de leur employeur, pour se sentir motivés dans leur job et avoir tout simplement envie d’y rester ! « Il y a 10 ans, la motivation principale des salariés était le salaire, la carrière… explique Laurent Labbé de ChooseMyCompany. Il y a cinq ans, nous avons vu arriver les notions de reconnaissance et de sens, et depuis deux ans, celle de l’impact, devenu un levier fort de motivation ». Et, générer de la motivation, en ce temps post Covid durant lequel l’activité repart de façon très intense, c’est sans aucun doute… la plus impérative de toutes les responsabilités!

 

 

Laisser un commentaire