Belle perf !

10 000 collaborateurs monde bioMérieux pour leur première convention digitale

Si l’an dernier, le spécialiste mondial du diagnostic avait dû, comme beaucoup d’entreprises, annuler sa convention annuelle… pas question de faire l’impasse en 2021 ! Cap donc sur le digital pour arriver à mettre sur pied cet événement, se tenant habituellement pour les 3 000 salariés du siège de Marcy-L’étoile (69) à Lyon. Et, puisque le format permettait de rassembler un plus grand nombre de participants, ce sont donc les 10 000 collaborateurs monde de 44 pays qui ont été conviés à une émission impulsée par le service Communication & RSE du groupe et organisée par Théra, son agence (filiale de l’institut Mérieux).

Baptisé le bioMérieux Global Live Event, le rendez-vous s’est tenu comme d’habitude au Centre des Congrès de Lyon, où une soixantaine de personnes (Codir + membres agence) avait pris place pour cette émission de 2h, tournée 3 fois au cours de la journée de façon à toucher toutes les zones géographiques : un plateau de 9h à 11h, en anglais, pour l’Asie, le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Europe et l’Océanie; un second de 13h30 à 15h30 en français destiné à la France, le Benelux et l’Afrique; un troisième de 17h à 19h pour Les Amériques.

Si le contenu était quasi identique pour les 3 émissions, animées par Charlotte Le Grix de La Salle, certaines séquences proposaient un temps plus orienté sur la zone ciblée par le live. Au menu du « tronc commun »: intervention du Pdg Alexandre Mérieux revenant sur une année particulière pour l’entreprise ayant développé des solutions de diagnostic pour la Covid-19; tables rondes puis conversations dans un espace plus cosy autour du thème de l’engagement vis-à-vis des clients, des collaborateurs, de la société et de la santé publique; échanges autour de l’innovation dans l’entreprise; focus sur le versement par bioMérieux d’une partie de ses dividendes 2020 à des associations sélectionnées par les collaborateurs dans le monde entier… L’ensemble était ponctué par 3 séquences pré-enregistrées – du type Boîte à questions Canal + – donnant la parole aux collaborateurs. Enfin, un pianiste apportait une touche musicale lors des différentes prises de plateau.

Un plateau porté par une scénographie quasi identique à un événement présentiel. D’ailleurs, la similitude était bien présente comme le souligne Thibaut Jouvet, Directeur de clientèle de l’agence Théra : « Je parlerais plutôt d’un événement classique avec un volet digital. Et, si nous avons eu de très bons retours sur cette première expérience en distanciel, les participants ont clairement fait part de leur envie de se retrouver physiquement. Il y a donc de fortes probabilités que la convention 2022 soit hybride, en associant le meilleur des deux formats : la rencontre pour l’échange et l’émotion, le digital pour sa capacité à rassembler un plus grand nombre de participants pour un coût intéressant et permettre un replay. En tous les cas, ce sera sur un même timing de 2 heures, voire moins… car ce fut, de l’avis de tous, une excellente durée permettant de faire évoluer et de dynamiser cette convention annuelle ! ».

En qq chiffres

100% digital, 10 000 collaborateurs en live et replay, 3 sessions live en 12 h, diffusion dans 44 pays, traduction en 9 langues et langue des signes, 2 écrans géants, 1 infrastructure load-balancée sur 3 serveurs (+ 1 en secours), 40 techniciens mobilisés, 100 km de câbles…

En coulisses

Théra (conception, production), GL events (Centre de congrès de Lyon), GL events Audiovisual (équipements), New Beat Production (scénographie), traiteur Pignol, Into-Nations (traduction en simultané), Book my music (pianiste)…

 

 

Laisser un commentaire