Le chiffre

100

C’est, en millions d’euros, la somme qu’il faudrait trouver auprès de généreux mécènes afin de pouvoir financer la rénovation de Notre-Dame de Paris! Car intempéries et pollution ont considérablement abimé le monument historique le plus visité d’Europe avec 12 à 14 millions d’entrées par an. Propriété de l’Etat, la cathédrale qui a fêté ses 850 ans doit entamer plusieurs chantiers urgents à l’instar de la flèche dont la couverture en plomb est trouée, le chevet ou encore la sacristie dont la maçonnerie serait en piteux état… Mais pour financer cet ambitieux programme de restauration qui devrait durer une vingtaine d’années, il faudrait réunir 100 M€. Dans cet objectif, un accord mêlant financement public et privé a été conclu entre l’État et le diocèse, par l’intermédiaire de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris. L’apport de l’État – qui est aujourd’hui de 2 millions par an – sera complété d’un euro de subvention supplémentaire par euro de mécénat recueilli par cette fondation, dans la limite de 4 millions par an. 60 millions d’euros pourraient ainsi être recueillis sur 10 ans. Par ailleurs, une fondation Américaine, Friends of Notre-Dame de Paris, vient d’être créée afin de toucher les donateurs outre-Atlantique.

Laisser un commentaire