Edito


Show must go on

Faut un poil se conditionner pour trouver de vraies raisons de se réjouir, en cette fin d’année plutôt morose. Déferlement de la 5e vague que l’on n’a pas forcément sentie arriver - trop occupés à savourer la trop belle… et trop fulgurante reprise des événements présentiels de septembre à novembre -, inquiétude pour les pros du secteur dont la résistance financière et la résilience morale s’émoussent de jour en jour, incertitude sur la prolongation des dispositifs de soutien après la fin janvier…
lire la suite

En images :

Les derniers articles

Le chiffre

1 000

C’est le nombre d’annulations enregistrées, en quelques heures, par les 230 lieux membres de...