En deux mots

Pas vaccinés contre le bad buzz

C’est une pub en ligne somme toute assez banale, mettant en scène des personnes d’un certain âge dansant en boîte de nuit avant de continuer la fête sur la plage… Une petite mignonnerie d’1 minute 4, qui aurait logiquement dû faire sourire tout le monde, jusqu’à ce que le claim s’affiche à l’écran : « La nuit appartient aux vaccinés. Il est temps de les rejoindre ». Et là, patatras, la fête a brutalement pris fin pour Heineken et son agence Publicis Italie face au déluge de critiques, déferlant sur les réseaux sociaux, assorties de l’hashtag #BoycottHeineken voire de vidéos de consommateurs vidant dans l’évier des bouteilles de bière en signe de protestation. Un bad buzz que le brasseur assume néanmoins en déclarant que « cette pub célèbre un groupe de personnes âgées qui sont capables de sortir en toute sécurité pour profiter des bars et des clubs et socialiser à nouveau – chose que nous attendons tous avec impatience ».

Une réaction logique lorsqu’on sait déjà qu’Heineken s’est officiellement engagée pour la vaccination anti Covid aux côtés de nombreuses autres entreprises qui estiment que les anti-vaccins représentent « un risque singulier pour les modèles économiques des marques fondées sur l’interaction sociale dans les bars, les restaurants et les discothèques ». Ainsi, par exemple, Budweiser (société Anheuser-Busch InBev) offre aux consommateurs Américains des pintes contre une preuve de vaccination et, mieux, avait décidé, pour la première fois en 37 ans, de ne pas diffuser de spot de pub lors du dernier Super Bowl pour reverser les 50 M€ de ce budget à l’ONG AD Council en charge de la création d’un spot national visant à promouvoir la vaccination contre la Covid. Résultat : le dernier spot de la marque annonçant les raisons de son absence au Super Bowl avait généré plus de 3 millions de vues sur YouTube en 3 jours. Comme chacun le sait dans l’univers de la pub/com: peu importe comment on parle de vous… pourvu que l’on parle de vous! Allez, santé à tous les vaccinés… et les autres !

Laisser un commentaire