En deux mots

A vous rendre chèvre

Nouvelles annonces de soutien à la filière… expérimentation d’événements-tests Mice en mai pour une reprise envisagée en septembre… festivals d’été a priori autorisés avec un maximum de 5 000 personnes en configuration assise… possible usage de la simulation numérique afin d’étudier les zones à risque de transmission du virus dans un lieu…

Loin d’être la panacée, les déclarations de ces dernières semaines ont quand même pour effet de nous laisser entrapercevoir le bout de ce si long tunnel, au sein duquel la filière est plongée depuis maintenant une année. Et, en cette période où il faut encore prendre son mal en patience avant la reprise d’un secteur qui s’est inévitablement et profondément transformé, chacun tente de résister au mieux. Des agences se rachètent ou s’associent, des prestas en rejoignent d’autres, des lieux développent de nouvelles offres… et la plupart des annonceurs continuent, du mieux qu’ils peuvent, de s’adresser à leurs publics en utilisant les moyens à disposition, avec parfois de belles surprises en ces temps de Zoom, Teams et studios TV ! A l’instar de cette e-convention Toyota France (Cf. rubrique Belle perf !) – renouant avec la magie de l’événementiel d’avant Covid – dans un palais des congrès avec une scéno ambitieuse, des contenus dynamiques et engageants.

Un exemple plutôt rassurant de la détermination d’un tandem client/agence à proposer un événement digne de ce nom, qui contribuera peut-être à rassurer ceux qui craignent que le présentiel laisse moult plumes au profit du distanciel. Car ce dernier, sans être dénué d’atouts, commence à sacrément lasser et… rendre chèvre tout le monde. Au sens propre du terme d’ailleurs, puisque dans les bizarreries de ce monde qui ne tourne plus bien rond, une agricultrice Britannique connaît actuellement un succès fou – et mondial – en louant ses chèvres pour animer à distance des réunions Zoom…

Laisser un commentaire