En lieu et place

La Porte de Versailles a inauguré la phase 2 de son réaménagement

Entamé en 2015, le projet de modernisation du plus grand parc des Expos Français – qui devrait s’achever en 2024 pour les Jeux Olympiques – se poursuit et Viparis a présenté les réalisations de la phase 2 avec le tout nouveau Pavillon 6 et deux hôtels.

Un nouveau Pavillon 6 de 15 000m2

Implanté à la place des anciens Pavillons 6 et 8, au centre d’un nouveau quartier à l’extrémité Est du parc, le Pavillon 6 propose 15 000m2 d’espaces divisibles avec 9m de hauteur sous plafond, dont 5 400 m2 sans poteau, auxquels s’ajoutent 250m2 de salles de réunion. Il est surplombé d’un auvent en monolithe d’acier fuselé, imaginé par Jean Nouvel, dont la particularité est d’être un support de communication via des centaines de minces rideaux de théâtre verticaux lumineux diffusant, sur une surface d’écran Led de 709m2, des informations du type programme/dates/horaires mais aussi des animations graphiques. Un parking de 1 500 places en sous-sol complète l’édifice dont le toit hébergera, au printemps prochain, la plus grande ferme urbaine en toiture d’Europe (14 000m2) mais aussi un restaurant et un bar de l’enseigne le Perchoir ainsi qu’une salle événementielle, La Serre, d’une superficie de 400m2 avec terrasse adjacente de 500m2.

Deux hôtels totalisant 452 chambres

C’est un autre célèbre archi, en la personne de Jean-Michel Wilmotte, qui signe les deux nouveaux établissements hôteliers du groupe Accor. Situés à l’intérieur du Parc, juste à côté du Pavillon 6, créant un autre accès sur l’avenue de la Porte de la Plaine, ils constituent un ensemble harmonieux et sont dotés, tous deux, de terrasses végétalisées visibles depuis le périph. Le premier, nommé Mama Paris West, compte 207 chambres dans l’esprit des Mama Shelter et un restaurant au sein duquel officie le chef étoilé Guy Savoy. Le second, un Novotel, dispose de 245 chambres dont 24 suites et quelques particularités parmi lesquelles un lobby au ciel étoilé, une bibliothèque de curiosité et un mur végétal exotique. Bien évidemment, chaque établissement propose des espaces de travail et des salles de réunion.

Faire du site un lieu de destination au Sud de Paris

A ce stade de l’aménagement du Parc, l’ambition de Viparis se dessine encore plus nettement comme le souligne son Directeur général Pablo Nakhlé-Cerruti : « Avec les travaux du Pavillon 6, l’arrivée des hôtels et toute la programmation nouvelle que l’on apporte, le but est de faire de la Porte de Versailles un véritable lieu de destination au Sud de Paris, pour lequel on vient non seulement pour les événements qui s’y déroulent mais également pour toute l’activité, toute la programmation que désormais l’on pourra apporter en permanence ». La phase 2, désormais achevée, laisse naturellement place à la 3e et dernière phase du projet avec, l’année prochaine, la démolition et reconstruction des Pavillons 2 et 3 sous la houlette de Christian de Portzamparc mais aussi une offre hôtelière complémentaire sur les communes d’Issy-les-Moulineaux et Vanves. Une touche finale qui devrait permettre à la Porte de Versailles de célébrer dignement ses 100 ans en 2023, en attendant d’accueillir les compétitions de handball et tennis de table lors des Jeux 0lympiques 2024.

(crédits photos : Wilmotte et Associés, L’Autre image, Valod et Pistre)

Laisser un commentaire