En deux mots

Le blues du boss

Sur une scène vide, il arrive en moto qu’il fait vrombir au son… d’une cloche. Puis, il descend de son engin pour apparaître en pleine lumière dans son rutilant habit noir et doré, le visage caché par un masque pailleté. Les premières notes de Billie Jean lui font esquisser quelques pas de danse avant de dévoiler son visage et donc son identité… sous des applaudissements un peu stupéfaits! Et, ce n’est pas fini puisqu’il est ensuite rejoint par des collaborateurs qu’il entraine dans une autre chorégraphie de Michael Jackson.
Il… c’est Jack Ma, patron d’Alibaba.com, qui a ouvert de cette curieuse façon la convention annuelle de sa société se tenant ces jours-ci à Hangzhou en Chine. Une scène plutôt surréaliste à laquelle ont assisté les 40 000 salariés du géant de l’e commerce. Pour mieux se rendre compte de l’effet, imaginons Bernard Arnault chanter Ma gueule de Johnny devant les salariés de LVMH, Carlos Ghosn tenter quelques pas de danse sur le Lac des cygnes ou encore Pierre Gattaz se lancer dans un sketch de Gad Elmaleh…

Si cela nous semble bien incongru, il paraît que ce serait assez courant en Chine où les patrons auraient pour habitude de plus facilement mouiller la chemise à l’occasion de ces grand-messes annuelles. Cela dit, la personnalité de Jack Ma y fait aussi sans doute pour beaucoup. Car, le très influent roi de l’Internet Chinois a toujours été jugé atypique ne serait-ce que par le fait d’avoir nommé sa société Alibaba juste parce qu’il il aimait l’image de… Sésame ouvre toi! D’ailleurs ses salariés ont l’habitude de ses extravagances car avant Michael Jackson, il leur avait déjà servi à une précédente convention, un couplet du Roi Lion! Apparemment, comme le dit une autre chanson collant parfaitement à ce businessman ayant du succès dans ses affaires: J’aurais voulu être un artiiisste…

Laisser un commentaire